L’IFS Food version 6 évolue

Publié le par dans : Actualités, Hygiène, Qualité.

L’IFS Food version 6 avril 2014 est une mise à jour, ce n’est pas une nouvelle version, mais une version consolidée incluant toutes les exigences et clarifications fournies par l’IFS depuis la publication de l’IFS Food 6 (avec par exemple les références aux notes de doctrine, erratum, newsletters, etc.). Dans ce document, toutes les modifications sont visibles avec les références « modifié », « supprimé » et « ajouté ».

Cette version mise à jour est applicable au plus tard le 1er juillet 2014.

Différentes mises à jour

Les principaux points qui ont été mis à jour dans l’IFS Food 6, Avril 2014 sont les suivants :
- Mise à jour de certaines exigences (y compris le modèle du certificat), en raison de la transition entre la norme d’accréditation EN 45011/ ISO CEI Guide 65 et l’ISO CEI 17065.
- Mise à jour de l’Annexe 1, Partie 1 sur les périmètres d’application des différents référentiels IFS, incluant l’IFS PACsecure et les spécificités de l’IFS Logistique version 2.1.
- Suppression du chapitre 4.4.2, dans la mesure où les produits de négoce ne doivent plus être inclus dans le périmètre de l’audit IFS Food.
- Mise à jour des exigences 4.4.5 et 5.6. sur l’intégrité des produits alimentaires.
- Ajout des exigences mises à jour sur la gestion des procédés sous-traités.
- Clarification sur la gestion des exclusions de produit(s) du périmètre de l’audit IFS Food (les exclusions peuvent être possibles, seulement à titre exceptionnel ; dans ce cas, les organismes de certification doivent remplir un questionnaire – disponible sur le site internet IFS – afin de déterminer si l’exclusion est possible).
- Mise à jour du chapitre sur l’Integrity Program, incluant les exigences de la nouvelle Annexe 4.

Les deux exigences suivantes ont également été mises à jour, en raison des décisions récentes du Comité Technique International IFS :
- L’exigence 2.2.3.6.1 sur la détermination des CCPs ne peut plus être évaluée comme NA (non applicable) et doit toujours être évaluée, même si la société auditée n’a pas mis en place de CCPs (car l’auditeur doit toujours évaluer l’approche logique utilisée par la société pour déterminer les CCPs et/ ou CPs).
- La fréquence de formation annuelle sur la protection de la chaîne alimentaire contre les actes malveillants a été supprimée dans l’exigence 6.3.2 et a été remplacée par une fréquence à déterminer par la société, sur la base des caractéristiques du produit et des besoins en formation des employés.

QHSE Concept vous accompagne

QHSE Concept, cabinet d’études spécialisé en sécurité sanitaire des aliments accompagne les entreprises agro-alimentaires dans toute leur démarche en matière de sécurité alimentaire.

Contactez-nous.

Mots-Clés : , , ,

Laisser une réponse :
  • (ne sera pas publiée)

HTML : Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>